14 juillet 2007

Seance licol

Fakir boitait par intermittence les jours précédents... j'ai donc été très prudente durant cette séance, toujours prête à mettre pied à terre si problème.

Mise en route doucement au pas... Fakir plonge...

Travail sur les flexions latérales :

Je ne sais pas dutout ce que je fais mais j'aime l'attitude de Fakir :


Trot rênes flottantes, juste pour la détente...

Toujours rênes flottantes mais Fakir adopte une attitude plus proche d'un placer :


encore quelques flexions latérales mais cette fois au pas :

Du trot, attitude correcte, et moi avec une drôle de tête (je fais un "kiss")

On finit en douceur avec un petit galop rênes longues...

2 commentaires:

cheval-par-max a dit…

Quand as-tu décidé que tu pouvais te permettre de le monter en licol? A quel moment fais tu le premier pas, et comment s'effectue la transition?

STL a dit…

J'ai commencé à monter en licol un jour où je me sentais bien, tout simplement!

Si on est détendu, tout se passe bien.
Contrairement à ce qu'on pourrait croire, on a beaucoup de frein en licol!
De plus les chevaux sont plus attentifs à nos actions car ils n'ont pas le mors en bouche.

Au contraire, quand je remets le mors, j'ai l'impression que Fakir ne cherche plus à trouver les solutions par lui-même mais attend de sentir l'action du mors pour réagir...

Je travaille donc avec les deux, ce qui m'a permis d'instaurer les transitions à l'assiette dans le calme, par exemple.

Le chevaux aiment vraiment travailler sans mors, c'est flagrant! Il suffit d'essayer pour comprendre qu'on leur fait plaisir.